19/06/2008

J’ADORE LES ENTERREMENTS

 

images

 

Les enterrements!

Voilà un sujet qui peut être drôle!

 

Mis-à-part les décès douloureux pour diverses raisons, il est un temps pour tout et la mort n’est que la finalité de la vie et surtout de la vieillesse.

Et la cérémonie religieuse est un moment fort émotionnellement parlant, surtout au niveau des acteurs familiaux ou amicaux qui viennent rendre un ultime hommage au défunt.

Surtout s’il y a des enfants soit qui prennent la parole, soit qui pleurent, voire souvent les deux.

Personnellement, vous pouvez me faire assister à n’importe quel enterrement, même si je ne connais pas la personne décédée, si j’en vois ne fût-ce qu’un qui laisse échapper une petite larme, je pleure aussi.

Non pas par esprit idiot de solidarité : sous mes grands airs de grande gueule, je me dois d’admettre que je suis très sensible.

Et si c’est un môme qui s’y met, j’empoigne la boîte de Kleenex et je la vide.

 

Mais … après la cérémonie officielle, il y a toujours le café et le sandwich au gouda pour débuter, suivis du petit coup de rouge pour se remettre de ses émotions.

Cousin Firmin est tellement content de retrouver cousine Irma.

Le pinard aidant, oncle Oscar (qui trompe depuis 20 ans tante Sidonie) reluque Irma qui a bien grandi depuis la dernière fois …, hein Sidonie, tu ne trouves pas?

Les jeunes refont le monde et se souviennent des vacances familiales à la ferme entre cousins.

Les anciens se confient leurs problèmes de sciatiques, d’arthroses et de gouttes pour les plus irraisonnables… on n’a plus 20 ans hein Oscar (surtout toi!)

Bref, cela se termine très souvent dans la bonne humeur générale, voire la beuverie intégrale … je l’ai vécu !

 

Hier, j’avais l’enterrement du père d’une amie.

Ma mère (que je n’aime pas, sachez le, et ne vous mêlez pas de cela, ce serait gentil) décide d’aller à la messe alors qu’elle se fout totalement de ma copine et qu’elle n’a jamais rencontré son défunt papou.

Mais ma mère n’a plus 20 ans non plus et un enterrement est une activité comme une autre pour occuper sa journée, mettre une jolie robe, quelques bijoux et SURTOUT se montrer dans le village.

Déjà qu’elle m’avait dérangée pendant une réunion professionnelle de grand matin pour m’expliquer « qu’elle serait là à 14h15, qu’elle se placerait au milieu au bord de l’allée centrale et que si je le voulais, elle me gardait une place » …

Ben tiens! Non merci!

 

Comment faire pour se faire remarquer? Simple!

A la fin de la messe, alors que je terminais ma boîte de Kleenex suite à l’intervention des petites-filles, dans le silence recueilli et profond avant la sortie … un bruit énorme fait sursauter tout le monde : ma mère, emmêlée dans sa béquille, les 4 fers en l’air dans l’allée centrale à 5 mètres du cercueil.

Elle avait gagné : on l’avait effectivement remarquée.

 

Remarquez, je lui ai dit par après que ce n’était pas grave puisque nous avions dans l’assemblée son médecin traitant, son kiné, le prêtre et Samuel, le croque-mort … nous étions parés ;-)

 

10:47 Écrit par Marivic dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Moi je préfère quand même les mariages c'est vrai qu'il faut y passer parfois mais l'hypocrisie ça tue. Les enfants sont plus sincères je trouve. Bisous ma belle.

Écrit par : rita | 25/06/2008

Les commentaires sont fermés.