12/03/2007

TOUS A 4 PATTES A LA RECHERCHE DU NIRVANA

a

 

Grosse émotion ce samedi midi à la maison !

 

Pour rappel, je vous avais déjà expliqué que mon dubitatif avait commencé il y a quelques années une collection de serpents.

 

Jusqu’à présent, il n’en a que deux, malgré ses insistances répétées pour agrandir son cheptel mais je tiens bon.

 

Nous avons donc un magnifique python royal et un Elaphe guttata guttata, plus communément appelé couleuvre.

 

L’élevage de ce type d’animaux est relativement simple si l’on garde une température et un taux d’humidité constants dans le terrarium et si on lui donne, en moyenne une fois par semaine, une souris vivante.

 

A ce sujet, nous écumons tous les Tom & Co de la capitale parce que, très souvent, il nous est demandé si c’est pour nourrir un serpent et il vous faut savoir que la possession de ce type d’animaux est interdite sur le territoire de Bruxelles.

 

Mais, revenons à ce samedi matin.

 

Le dubitatif déboule dans notre chambre pour nous annoncer que Nirvana est sorti de son terrarium et est introuvable.

 

Je m’étais bien rendue compte ces derniers jours que la bête m’avait l’air assez énervée parce que, contrairement à son attitude paresseuse le plus clair de l’année, elle se baladait à travers son bocal à la recherche d’une issue de secours et cette nuit-là, elle avait réussi à détacher une des bouches d’aérations de sa prison dorée.

 

Le problème résidait dans le fait qu’il n’avait pas laissé le moindre mot d’adieu ni d’explication plausible, que nous ne savions pas à quelle heure il avait réussi sa fugue, et que donc il pouvait se trouver n’importe où dans la maison.

 

Et nous voilà, le dubitatif, le MIF et moi-même à quatre pattes, fouillant tous les recoins possibles et imaginables.

 

Je veux aller aux toilettes ?

Mon fils me précède en se précipitant pour checker si Nirvanouille n’est pas dans la cuvette… merci mon chéri !

 

Je veux m’habiller et le gamin fouille d’abord mon petit coffre en osier contenant mes petites culottes.

 

J’en ai marre de chercher parce que la maison a un petit besoin de dépoussiérage et le rejeton m’interdit formellement de m’emparer de l’aspirateur parce que cela pourrait traumatiser l’ophidien.

 

Nous envisageons très sérieusement de filer acheter une souris vivante, de la tuer et de la laisser près du terrarium pour que le serpent, par l’odeur alléché, sorte de sa petite cachette.

Oui, mais s’il s’enrhume, il ne sentira plus rien et je n’ai pas envie de laisser traîner l’appât pendant 3 jours.

 

Bref, MIF finit par retrouver le fugitif roulé en boulle dans les vêtements de mon descendant en ligne directe.

 

OUF ! Nous voilà sauvés !

 

Maintenant, la grande question est la suivante : pourquoi Nirvana est-il si nerveux ?

 

Mais c’est parce qu’il cherche désespérément une Nirvanette pour lui faire le coup du « mais oui je t’aime ma chérie, viens juste par ici que je te le prouve »

 

Dubitatif a tenté tout le WE de me persuader d’aller acheter une femelle en porte-jarretelles pour son protégé, rien n’y a fait !

 

Un peu à la masse, je suis mais complètement tarée … faudra repasser.

 

 

14:36 Écrit par Marivic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.