04/12/2006

NON, CE N'EST PAS LA GAY PRIDE

a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

St Nicolas!

Pour ceux qui l’ignoreraient, vécut au IVème siècle et fut patron de la Russie avant d’enquiquiner les parents, et surtout leur portefeuille.

 

Ca, c’était la petite minute culturelle, histoire que vous ne passiez pas la journée sans avoir appris quelque chose.

 

St Nicolas…

 

Avez-vous déjà essayé de faire le compte du nombre de pingouins qui portent la robe rouge et la barbe blanche dans les grandes surfaces à partir de la mi-novembre ?

Et encore heureux qu’ils ne se trimballent pas tous avec un âne à leurs basques, ce serait joli.

 

Vous savez pourquoi il y en a tant ?

Pour infliger aux pauvres parents que nous sommes un véritable parcours du combattant histoire d’éviter que nos petites têtes blondes soient perturbées parce qu’il est difficilement explicable à ces enfants qu’il n’y en a qu’un quand ils en croisent 4 sur le même après-midi.

 

Non, ce n’est pas la Gay Pride mes chéris – c’est bon, on vous expliquera plus tard!

 

Et voilà ces adorables p’tits loups qui nous confient leur lettre de commande : une X-Box et bien entendu les jeux qui l’accompagnent, un garage avec 15 voitures (si elles sont téléguidées, c’est encore mieux), un circuit électrique (regard en biais vers le père pour voir s’il n’aurait pas fait de l’intox de ce côté-là), une boîte du parfait petit chimiste et une batterie.

 

Ben voyons! Nous ne nous appelons pas Rothschild. Cela se saurait.

Quoi? C’est quand même votre ami St Nicolas qui régale?

Oui, enfin si l’on veut. Va falloir que je lui écrive aussi à ce celui-là.

 

On transige et l’on se fend pour la X-Box, le garage et leurs accessoires.

Ce n’est déjà pas si mal me semble-t-il.

 

Les gamins, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ricanent!

 

Parce que le 6 décembre juste emballé, se pointe à l’horizon le Père Noël.

 

Il nous arrive tout droit de Laponie avec ses rennes (non, je ne fais pas dans le documentaire animalier).

Et il dépose au pied du sapin le circuit, la bombe à retardement (voir plus haut) et la batterie.

 

P’tits loups sont très heureux.

Nous, complètement ratiboisés.

Ils ont vraiment l’air contents nous confie belle-maman.

Vous, votre g…. !

 

Et si, par hasard, l’un des deux se mettait à perdre une quenotte dans la foulée?

Nous voilà mûrs pour nous recycler en petite souris dépensière parce que nous ne pourrions tout de même pas ne pas saluer dignement le fait que notre bébé grandisse.

Même s’il aura le sourire idiot pendant quelques jours.

 

Allez, OK, j’arrête de critiquer !

 

Maintenant, mon récalcitrant et mon dubitatif ont, fort heureusement, passé l’âge de croire encore en St Nicolas, mais cela ne les empêche pas non plus de me faire de grands appels du pied – parce qu’une tradition, reste une tradition.

 

Et d’autre part, ils n’en sont pas encore au stade de devoir porter des dentiers … me voici sauvée sur ce coup-là.

 

Voilà, c’était tout pour aujourd’hui … et bonnes courses de St Nicolas à tous les concernés.

10:28 Écrit par Marivic dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

St nicolas ne semble plus tant avoir l'effet magique de notre enfance...les enfants ne savent plus à quels saints se vouer car ils ont déjà trop tout au long de l'année....
Dommage pour la magie...

Écrit par : l'eternelle optimiste | 05/12/2006

Les commentaires sont fermés.