17/11/2006

J'AI ETE UN ANGE !

b

Ca y est, c’est reparti … les illuminations de Noël réapparaissent progressivement dans les rues et s’il y a bien une chose dont j’ai horreur, c’est de cette période qui arrive.

Et vous allez voir que d’ici un mois, pendront à toutes les fenêtres des immeubles des Pères Noël idiots à 3 euros de chez Aldi.

Les vitrines vont clignoter, encore mieux que rue d’Aarschot, les étals des magasins vont regorger de gibiers de tous ordres, les gens vont courir dans tous les sens pour trouver des cadeaux à mettre sous le sapin …

 

Ah le sapin, aussi une grande invention que voilà.

Mon ex-mari s’obstinait chaque année à ramener un sapin de 2m50 (je précise sans racine) qu’il arrimait comme il le pouvait dans un coin du living.

Autant vous dire que la largeur du sapin étant proportionnelle à sa hauteur, plus personne ne savait bouger dans ce salon, ce qui soit dit en passant, avec des petits enfants relevait du surréalisme absolu.

Et comme Noël doit se préparer à l’avance, le sapin était entré pratiquement juste après le passage de St Nicolas et était prié de tenir jusqu’au Nouvel An.

Oui, oui …

Mais un sapin, sans racine, placé dans une maison chauffée à l’électricité (et donc avec un air ambiant particulièrement sec) … et bien, cela perd bien entendu rapidement ses épines et donc, pour ceux qui suivent, ses boules aussi.

On se demande pourquoi je suis nerveuse parfois !

Et quand, enfin, j’avais l’autorisation de l’enlever – seule bien entendu – je retrouvais mon salon, les tapis et les fauteuils bourrés de petites épines qui, toutes rassemblées, me faisait un fort joli tas que j’étais invitée à aller étaler sur les rhododendrons !

Je hais les rhododendrons !

 

Il y a aussi les traditionnels repas familiaux au cours desquels nous sommes tous priés de faire bonne figure (c’est la trêve non ?) et donc de sourire à cette andouille de belle-sœur que l’on ne peut définitivement pas encadrer, de rire aux blagues idiotes de l’oncle qui a un sérieux coup dans l’aile et, dès le dessert terminé, d’assister aux échanges de cadeaux.

Je vous jure que chaque année, dans ma belle-famille, il y avait TOUJOURS au programme des pantoufles pour la belle-mère et des caleçons Mickey/Donald pour les cousins.

 

Mais il y a quand même une chose qui me revient en mémoire : cette crèche vivante lors d’une messe de minuit, il y a bien longtemps.

Forcée, contrainte par ma très catholique mère, j’y ai participé avec ma guitare, déguisée en ange (pas de remarque dans le fond de la classe SVP), affublée de deux grandes ailes en plumes blanches.

Vous ne me croyez pas ? Il y a des photos … mais je les vends !

Avis aux amateurs.

 

Allez, bonne préparation des fêtes à tous – pour ma part, ce sera le Yuka de mon proprio affublé d’une petite guirlande.

Il ne risque pas de perdre ses feuilles celui-là au moins (le Yuka, pas le proprio bandes de nains) !

 

 

 

09:48 Écrit par Marivic dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Si on part du principe que... Ce sont dans les vieilles casseroles que l'on fait les meilleures soupes (je t'en prie, Marivic, je ne parle pas de toi !), c'est avec les bons vieux textes qu'on rigole encore et toujours...

J'ai p'tèt' l'air à la masse, comme ça, j'ai encore une bonne mémoire ! Ce fut un grand moment, celui-là !

Merci de nous le ramener en cadeau !

Au fait, te rappelles-tu de la réponse que j'y avais faite, in illo tempore ?

http://thoinot-plume.skynetblogs.be/post/3792222/elle-a-ete-un-ange--16112005

Bonne soirée,

Écrit par : Guglielmo | 17/11/2006

Les commentaires sont fermés.