22/08/2006

PETIT HYMNE POUR LAURETTE

 

 

 

Mes amis, j’ai une excellente nouvelle à vous annoncer : il va, à très court terme, y avoir une demande massive d’asile pénitentiaire en Belgique.

 

Parce que l’organisation des « journées portes ouvertes » a l’air de se généraliser à l’échelle nationale, ce qui permet aux prisonniers actuels de faire de la place pour de nouveaux arrivants qui, eux aussi, pourront se faire la belle rapidement et organiser de cette manière une joyeuse tournante dans l’occupation des cellules.

 

Dans le cas de criminels connus, nous avons quand même eu notre Dutroux qui avait une subite envie de faire une promenade en forêt.

Le garde-champêtre qui l’a croisé ne nous a jamais précisé si Marco avait un petit panier avec du beurre et de la confiture, quoi que ce ne soit pas vraiment les grands-mères qui l’intéressent, ou s’il cherchait des champignons pour améliorer ses omelettes.

Bref, sa balade a été écourtée et il a réintégré son palace avec TV, Internet etc… presque mieux que certaines chambres d’hôtel.

 

Dernièrement, Murat Kaplan qui s’est offert quelques semaines de congés en refusant de rentrer sagement à « la maison » comme les matons le lui avaient pourtant si gentiment demandé.

Comme quoi, il ne faut pas nécessairement être ado pour désobéir.

 

Le WE dernier, nous avons quand fait fort avec l’évasion de pas moins de 28 taulards en une fois.

On critique la vétusté de la prison de Termonde, j’en conviens mais était-il vraiment judicieux de placer une cabine téléphonique contre le mur d’enceinte ?

Bon, vous me direz que de toute manière, ils auraient sauté, mais c’était vraiment gentil de la part de Belgacom de leur permettre de moins se faire mal.

Là-dessus, pour couronner le tout, les surveillants entrent en grève

 

Hier, deux prisonniers de la prison de Verviers qui jouent les filles de l’air … et Laurette court comme un poulet sans tête dans tous les sens.

 

Je pense que les gardiens vont très vite adopter un hymne commun :

 

« C'était bien, chez Laurette
Quand on faisait la grève
Elle venait vers nous, Laurette

C'était bien, c'était chouette
Quand on était fauché
Elle payait pour nous, Laurette

 

Si par hasard on avait l'âme en peine
Laurette seule savait nous consoler
Elle nous parlait et l'on riait quand même
En un clin d'œil elle pouvait tout changer »

 

 

Pour les prisonniers, je cherche encore une petite chanson.

Si vous avez des idées, faites le moi savoir, je transmettrai.

 

 

13:54 Écrit par Marivic dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Pour ce qui est de l'évasion de Dutroux je tiens d'un ami qui a ses entrées dans le milieu policier que celle-ci était non seulement souhaitée mais préparée. Un hélicoptère et un tireur d'élite se seraient tenus prêts à dégommer le néo-évadé pour l'empêcher à tout jamais de dire ce qu'il savait à moins que ce ne soit pour éviter que la maréchaussée ne soit traînée dans la boue. Le garde-forestier qui a interpellé Dutroux aurait fait échouer la manoeuvre.
Je vous le dit, comme on me l'a dit. Se non è vero, è bene trovato.

Écrit par : Mishima | 22/08/2006

Ah oui ? Les prisonniers ont internet en prison ? m'étonnerait quand même !

Écrit par : Quadragénaire | 23/08/2006

... lire la théorie du panoptique et tout comprendre...

Écrit par : Milady | 24/08/2006

Les commentaires sont fermés.