02/05/2006

DEUX POULETTES DANS MON JARDINET

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lois sont vraiment mal foutues mais incontournables !

 

Je m’explique : suite au décès du père de mes enfants, je récupère leur garde et l’autorité parentale exclusive.

Jusque là, tout va bien entendu au mieux dans le meilleur des mondes, si ce n’est qu’il s’était remarié 8 mois plus tôt et que donc, les choses ne sont vraiment pas simples.

 

De quoi allons nous vivre ?

Ah, mais en voilà une question qu’elle était intéressante !

Et quand je l’ai posée au notaire, il m’a répondu qu’il n’en savait rien (il est fort encourageant celui-là).

Merci Maître, moi non plus.

Parce qu’avec un seul salaire, cela ne va pas être coton tous les jours.

 

Mais, vous me connaissez, j’ai plusieurs solutions pour palier ce genre de désagréments que vous offre parfois la vie.

 

Pas toutes très catho mais bon, il faut ratisser large.

 

J’ai d’abord pensé à l’infanticide mais d’une part, j’ai eu suffisamment de difficultés pour parvenir à être enceinte et d’autre part, il semblerait que le service hôtelier de Lantin ne soit pas au top.

Donc, ça ne me conviendra pas : je suis une pétasse, il ne faut pas l’oublier !

 

Je peux aussi aller les déposer avec leurs gamelles à la SPA en prétextant que : « je sais bien que ce ne sont pas des chiens mais en revanche, ils font très bien les singes » … mais j’ai des doutes aussi.

 

Demander une augmentation à mon boss ?

Ils sont en train de virer du monde au bureau et je pense donc que je vais être très mal reçue sur ce coup-là !

Quant à changer de boulot, hors de question, j’aime trop ce que je fais.

 

Epouser un Cheick arabe ?

Pas idiot.

Juste que je sais de source sûre que la liaison bus entre Abu Zabï et le lycée du Berlaymont n’est pas encore installée. Ils en parlent, mais cela prendra un peu de temps, et ensuite, va falloir se lever vachement tôt le matin.

Pas envie !

 

Arpenter les trottoirs de l’Avenue Louise le soir?

Ouais mais, les nuits sont encore fraîches, je déteste les petites jupettes et je risque en plus de me choper très rapidement une broncho-pneumonie.

Il va donc me falloir rejeter cette option aussi.

 

Non ! Définitivement non.

Au vu des fous rire que nous nous payons régulièrement mes mômes et moi, je vais plutôt investir dans un bouquin de cuisine « les 1001 façons d’accommoder les pâtes », éventuellement mettre deux poulettes dans mon jardinet pour avoir des œufs frais et vivre de cet énorme amour qui nous unit tous les trois.

Ca tombe bien en plus, depuis ce 1er mai, la volaille n’est plus confinée.

 

Et qu’est ce que l’on va être bien ! 

:-)))

18:32 Écrit par Marivic | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Génial !!! Un blog comme je les aime ! j'ai savouré, je me suis délectée...
Bienvenue au club des femmes seules et dans la merde, j'en fais aussi partie. Depuis 8 ans je vis seule avec ma fille et je raaaame dur... mais notre amour, notre complicité, nos fous rire, c'est ça le bonheur au quotidien et ça ne se remplace pas. On peut échanger nos recettes de pâtes si tu veux, je te conseille le sauret aussi, pas cher... :o)))
Bonne soirée.

Écrit par : clopinette | 02/05/2006

Vicky STP, non je ne l'aime pas trop celui-là, pour ne pas dire pas du tout et je sais que tu sais pourquoi. T'inquiète, tu pourras toujours venir à la gare centrale ...... quand tu seras à la rue...... entre-temps ne remets pas de couche STP, vois où tu vis et vois si tu peux en changer à moins que ce ne soit qu'un trompe l'oeil ?
Sorry mais + fort que moi parce que les vrais pauvres, je les connais et je les côtoie..... même là où tu vis. Tu devrais essayer peut-être ?

Écrit par : Martine | 02/05/2006

Et les vendre??? tu as pensé à les vendre? Mets une annonce dans le Vlan, tu dis que l'acheteur est pas obligé forcément de prendre les deux.... Ou sur e-Bay?? ça devrait marcher sur e-Bay, non?
Trêve de plaisanterie, bien sûr que vous allez être bien... plus que bien même, et quand vous en aurez marre des pâtes, tu inventeras autre chose, rien que pour les garder...!
Bonne journée!

Écrit par : Le P'tit Caillou | 03/05/2006

salut Marivic, C'est bien, tu ne recules devant aucune option ! Si tu n'y étais pas si attachée, l'idée de les vendre est doublement futée, bien vu caillou. Non seulement tu risques bien d'empocher un salaire coquet que tu pourras dépenser seule donc mieux. Et puis, si vraiment tu ne parvenais pas à les refourguer à bon prix, il te suffirait de filmer ces tentatives de vente (si possible sur un parking pourrave à Seraing et en saoûlant le cameraman) et d'envoyer la K7 au festival de Cannes... C'est le genre d'histoire qui raffle l'or là-bas ! Très bonne semaine à toi et aux 2 affamés :)

Écrit par : artatum | 03/05/2006

Les commentaires sont fermés.