18/04/2006

PARIS HILTON CONTRE EDITH PIAF

 

 

 

 

 

 

 

Avez-vous déjà entendu parler de Paris Hilton ?

Sujet d’une douteuse actualité que voilà !

Et pour ceux qui l’ignoreraient, Paris Hilton est la fillotte de papa et maman Hilton, les propriétaires de la célèbre chaîne hôtelière.

 

Bon, restons calme et analysons : un pur produit marketing cette petite !

Blonde et donc remarquable représentante d’une réputation « discutable » à savoir : profondément idiote, immature, le fond du fond.

Je n’ai pas dit la lie d’un bon Aloxe-Corton, cuvée 1961 mes cocos, j’ai dit le fond du fond !

 

Cette demoiselle a commencé sa carrière dans le pendant du reality show « La Ferme » made in USA.

Elle est à ce point tellement bête à bouffer du foin qu’elle aurait, dès le départ, mieux fait d’y rester dans sa ferme du reste.

 

Ensuite, à coup de médiatisation à outrance, ils ont créé une sorte de mythe totalement irrationnel autour de cette jeune personne.

Enfin mythe … ça, c’est pour les crétins et crétines qui ont besoin d’une idéalisation sommaire qui leur permette de rêver.

 

Paris Hilton est le prototype magistral du fric qui doit engendrer du fric.

 

Et que j’ondule du croupion en minaudant, croupion qui doit plaire du reste. 

Là je ne discute pas !

Et si j’étais un mec un tant soit peu friqué - parce qu’avec elle, c’est une condition manifestement sine qua non -  je prendrais mon pied avec cette douce andouille avant de la jeter très vite !

Syndrome Kleenex, mademoiselle … vous connaissez ?

Et s’il vous plaît, évitez, féministes de tous bords, de me crucifier : réfléchissez deux minutes, du moins si vos idéaux à la noix vous le permettent !

 

Et que je lance ma propre marque de parfum.

Et que je balance sur le marché mon premier CD.

Au secours, au secours … nous sommes loin de Piaf quand même !

Pas le même registre, pas la même voix non plus, voire le même coffre … sans parler du sens des paroles.

Piaf chantait la vie, telle qu’elle est.

Sans détours, avec justesse, émotion, finesse.

 

Paris Hilton bêle des inepties … pas la même scène, assurément.

Du reste, sa blondasse de mamounette (pardon, j’avais oublié de vous préciser qu’ils ont un élevage sous le coude) avoue ne pas trop aimé la chanson de sa chérie. Juste que je subodore le fait qu’elle ne connaisse pas Piaf non plus mais là n’est pas la question.

 

Cerise sur le gâteau : même South Park a « consacré » un dessin animé au sujet de cette idiote au cube.

Non ! Je n’ai pas vraiment regardé South Park parce que j’abhorre ce dessin animé.

Mais mon fils bien.

Et, pendant que je lui fristouillais le contenu de sa gamelle de luxe, j’entendais de loin la télé beuglé ses inepties.

Sauf qu’en termes d’inepties, ils tiraient à boulet rouge sur cette profonde abrutie.

 

Vous l’aurez compris : je ne peux définitivement pas encadré cette béotienne … et pour une fois (la seule peut-être) j’ai adoré cet épisode animé … sans conteste … !

 

09:20 Écrit par Marivic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

- Content de lire qu'une cruche t'a fait apprécier un South Park... et pas le plus soft avec ça ! Je déteste Paris Hilton autant qu'elle me fascine par sa fausse innocence. Rappelons que ses vrais débuts avec le succès de masse eurent lieu sur internet, une queue entre les jambes... Une K7 de ses ébats "égarée" à prix d'or sur plusieurs sites aujourd'hui cultes ont fait d'elle un icône. Quand ce monde me dégoûte, j'en arrive à trouver ça rassurant ! Bonne journée

Écrit par : artatum | 19/04/2006

Les commentaires sont fermés.