03/04/2006

LA SEXUALITE SELON NOS MOMES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne connaissez pas encore Justine, ma nièce.

Elle a fait fort notre petit bout de femme de tout juste 3 printemps.

En l’espace de 2 jours, elle nous a décrété : qu’elle arrêtait la sucette (si tu le désires chérie, nous nous occupons de te trouver un patch), qu’elle voulait un monsieur et enfin qu’elle ne trouvait plus son téléphone rose

Bon, j’admets que nous avons beaucoup ri à chacune de ses sorties on ne peut moins curieuses dans la bouche d’une si petite fille et si je n’étais pas si certaine de la moralité de sa mère, je contactais illico Child Focus.

 

Vous ne connaissez pas Théo non plus.

Théo a 3 ans aussi et est allé manger au Quick ce mercredi dernier.

Et comme Théo est un « ket » absolument délicieux et qu’il a une Mamy fabuleuse, il a eu le droit de jouer dans la plaine de jeux du fast-food pendant plus d’une heure.

Mamy avait prévu le coup et s’était équipée d’un bon bouquin.

Et Théo, tout à sa joie, a fait la connaissance de Laura, même âge!

Juste que Mamy a surpris Théo, au bout de 10 minutes, allongeant Laura sur la masse de balles en plastique pour se coucher sur elle, s’agiter et l’embrasser goulûment sur la bouche.

Déjà que ce genre de gymnastique n’est pas idéale pour une digestion paisible mais en plus, la petite Laura, sous le poids de notre Théo qui à son âge est déjà bien costaud, se noyait littéralement sous les balles.

Mamy est bien entendu intervenue directement, histoire de sauver la gamine qui est sortie de son bain bulles exsangue.

Et face à sa grand-mère lui demandant de laisser la petite tranquille, Théo de répondre : « c’est MA Laura »!

Il a un sens de la propriété qui est vraiment très développé ce petit bonhomme et, très rapide sur la balle aussi.

                                                                                                            

Dois-je évoquer le jour où mon fils aîné, 6 ans à l’époque, m’a avoué un soir avoir réellement essayé de faire un bébé avec Natacha pendant que nous, les parents, prenions le café autour du feu de bois?

Nous pensions tous que nos enfants d’amour jouaient à la poupée ou avec des petites voitures à l’étage. Tu parles!

Le garagiste draguait ferme la puéricultrice!

Croyez-moi, il faut gérer! Et surtout ne pas s’énerver.

Surtout pas non plus devant l’air très fier du père qui nous explique qu’il se retrouve tout à fait dans son fils.

Toi, tu ne me la ramènes pas crétin!

 

En zappant l’autre jour, je suis tombée sur South Park.

Mes ados adorent et je voulais comprendre ce qui les amusait tant dans ce dessin animé qui est loin de la magie de Disney.

L’épisode du jour relatait un cours d’éducation sexuelle à l’école.

Avec d’une part les réflexions des mômes et d’autre part la libido déchaînée des profs.

Je ne suis pas bégueule, loin de là mais, mes mouvements oculaires n’avaient rien à envier aux personnages d’un certain Tex Avery.

 

Justine, Théo, mes fils, je vous adore mais, par pitié, lâchez-moi les baskets avec votre sexualité débridée… :-) !

 

 

11:55 Écrit par Marivic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

chère Marivic (je sais, je viens déjà de poster un commentaire plus haut... mais comme je continue à lire, je continue à commenter aussi, non ?) Plus je lis, donc, plus j'ai envie de te conseiller de persévérer un peu avec South Park. A mon avis, en trois épisodes tu auras cerné le caractère vraiment génial de cette série pour adulte (ou jeunes adultes). Ce dessin animé, c'est Bowling for Colombine en 15 minutes et en plus drôle.

Écrit par : artatum | 07/04/2006

Les commentaires sont fermés.