30/03/2006

APRES MARTINE A LA PLAGE, MARTINE EST MENOPAUSEE

  •  
  • L’amitié entre nanas existe, je l’ai rencontrée.

 

 

 

 

 

 

Tranches de vie.

 

Le ¼ de siècle : les filles, faut qu’on se voit. Martine pense avoir rencontré l’homme de sa vie !

Et nous voilà toutes réunies pour écouter une Martine radieuse, dithyrambique, les yeux plein d’étoiles que même le Petit Prince n’y retrouverait pas la sienne.

2 ans après, la cagnotte offre à notre petite camarade un service en porcelaine qu’elle avait repéré à l’Inno.

Il y avait aussi sur sa liste une poubelle à 250 euros mais nous avons préféré éviter.

Mariage en grande pompe, feu d’artifice, et tutti quanti, notre Martine plane.

Pourvu que cela dure.

 

La trentaine : les filles, faut qu’on se voit. Martine est enceinte !

Géniaaaaaal ! C’est pour quand ? Tu sais déjà ce que c’est ?

Vous avez un prénom ? Guérande ? Comme le sel alors ? Oui, enfin c’est toi qui choisis hein chérie !

Et l’homme va assister à la naissance ? Une petite recommandation alors : dans « J’attends un enfant », ils conseillent de prendre un brumisateur d’eau pour te rafraîchir pendant l’accouchement. Evite la toute grande bombe d’Evian parce que, s’il panique, il risque de te la vaporiser en une fois sur le visage …nous avons déjà donné dans le genre.

Allez Martine, on est super contentes pour toi.

Tu es malade et tu as les pieds qui gonflent ?

Ce n’est pas grave … ça, ce n’est vraiment pas grave tu sais.

Et nous voilà toutes réunies autour du berceau de Guérande, quelques mois plus tard, juste 2 heures après la naissance, avec une Martine, le cheveu plat et humide, le rimmel qui a coulé … et l’homme très fier, une bombe d’Evian vide à la main.

 

 La quarantaine : les filles, faut qu’on se voit. Martine divorce !

Ah ? Elle aussi ? Bienvenue au club.

OK, tu cumules. Entre le partage matériel (reprends quand même le service en porcelaine STP !), ton déménagement, la crise d’ado de Guérande et ta mère qui fait la gueule parce que « qu’est ce que ses copines vont penser », tu ne t’en sors pas encore trop mal.

Non, vous ne vieillirez pas ensemble, c’est vrai mais tu as encore beaucoup d’années devant toi.

Sèche tes larmes !

Eh, t’as vu passer le bellâtre là ? Quoi ? Un de tes ex ?

Ah non, ne recommence pas à pleurer Martine, c’est bon là !  

 

La cinquantaine : les filles, faut qu’on se voit. Martine est en pleine ménopause…

 

Et nous voilà toujours réunies, toutes mères, presque toutes divorcées à nous raconter nos petits bobos anodins, nos soucis familiers, nos doutes et nos espoirs quant à nos enfants, à faire, défaire et refaire le monde … et à rire aux éclats parce qu’elle est vraiment très, très belle cette putain de vie.

 

Quand je vous disais que l’amitié entre nanas existe, je l’ai encore rencontrée dernièrement … et Martine va très bien, rassurez-vous. Vous avez du reste son bonjour.

 

12:26 Écrit par Marivic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

°°° Je continue à lire depuis tout à l'heure ...
Pour le moment avec 'les filles' comme je les appelle ... on est au deuxième stade ... les maternités en série ... j'espère que l'on continuera aussi jusqu'aux bouffées de chaleur de la ménopause ...

Écrit par : Bridge | 09/04/2006

Les commentaires sont fermés.