15/03/2006

ILS ONT COUPE MON KLAXON

Je ne sais pas vous mais, en ce qui me concerne, je suis quelqu’un de « relativement » calme dans la vie quotidienne (les guillemets, c’est pour ceux qui me connaissent personnellement...) ! Enfin calme … il ne faut pas me chercher non plus. Sinon, on me trouve très vite.

Mais calme ne signifie pas non plus « éteinte » ! 

Je dirais plutôt extravertie et dans la mesure du possible, j’essaie de toujours rester positive aussi.

 

Mais, quand je prends le volant … là, c’est la catastrophe.

 

Déjà que Bruxelles est un véritable chantier à ciel ouvert pour le moment et que ce ne sont que déviations sur déviations.

Mais en plus, le nombre de crétins qui sillonnent nos routes devient incalculable.

 

Et qu’il se mette sur la bande destinée à ceux qui tournent à droite alors qu’il doit aller tout droit … et qu’il bloque donc toute la file, moi y compris !

Et qu’elle se parque en double file pour aller acheter des aspros à la pharmacie.

Et qu’il squatte la bande de gauche sur l’autoroute à du 90 km/h.

Et qu’elle ne démarre pas quand le feu devient vert parce qu’elle se maquille … là c’est carrément le sommet. Mesdames… une salle de bain, ça sert à quoi ? Hein, dites-moi ?

Et qu’elle mette un quart d’heure pour se parquer parce qu’elle doit gérer en même temps l’appel sur son GSM de sa mère qui lui demande si elle ne ferait pas un gigot d’agneau avec des lentilles dimanche prochain plutôt que le sempiternel rosbif aux chicons. « Non maman, Albert n’aime pas les lentilles ».

 

PETASSE ! On s’en fout ! Tu avances oui ?

 

Et c’est parti. Je fulmine, je râle, j’ai envie de frapper … je deviens carrément désagréable, voire ordurière.

 

Il m’est arrivé un jour de sortir de ma voiture pour aller ouvrir la portière d’un monsieur arrêté au feu devant moi parce qu’il avait un comportement peu civil au volant et que j’avais failli faire un accident à cause de lui.

Il a été très surpris et en est resté sans voix.

Et je vous promets que j’étais tellement en colère que je me foutais complètement de savoir s’il faisait 2m10 et pesait 150 kg !

C’est génial l’adrénaline, non ?

 

Alors, il reste une solution très simple : le klaxon !

Oui, sauf que lors de mon dernier entretien, ils ont déconnecté mon klaxon … et ça, ça m’énerve encore plus.

 

Non pas que je sois une grande consommatrice de ce moyen d’expression mais je vous ferai remarquer que c’est quand on vous enlève un gadget que subitement vous en avez le plus besoin.

 

Il me devient impossible à présent d’exprimer ma désapprobation autrement qu’en passant ma tête par la fenêtre ouverte de ma voiture en hurlant au milieu d’un carrefour : « tuuuuuuuut ».

 

Non, non, ne vous méprenez pas ! Ce n’est pas parce que je suis blonde et que je n’ai pas trouvé le klaxon de ma voiture. Ces crétins du garage n’ont pas fini leur boulot mais rien ne m’empêchera jamais de m’exprimer!

 

Je vous laisse … je vais soigner mon extinction de voix !

09:22 Écrit par Marivic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Génial! et j'adore:
"C’est génial l’adrénaline, non ?"
Je repense à ce vendeur new-yorkais d'une grande boîte qui m'employait. Nous étions en voiture dans les rues de NY. Il arrête son porte avions au feu rouge et me parle avec cette décontraction américaine inimitable. Il ne voit pas le feu passer au vert et continue à me parler quand un coup de klaxon derrière nous souhaite le rappeler à l'ordre… Alors, mon gars tourne lentement la tête vers l'arrière, ouvre sa portière en serrant son frein à main et s'en va au pas lent du cow-boy vers la voiture qui nous suivait. Il s'appuie sur la voiture et fait "and what else did you get for christmas?" (et qu'est ce que vous avez reçu d'autre pour votre Noël?).
J'adore!

Écrit par : Amadeus | 15/03/2006

Les commentaires sont fermés.