10/03/2006

PIPETTE OU PIERCING ?

Ca y est ! C’est fait !

 

Bon, j’admets tout à fait honnêtement que je savais que cela allait, à terme, nous tomber dessus mais quand même … on a beau s’y préparer, cela fait un choc.

Mon fils est rentré chez son père avec un… boudin.

Oui. Un boudin. Un vrai !

Mais non, ne venez pas me dire que je suis trop critique.

Que je vous joue la scène de la mère castratrice qui refuse de voir son bébé grandir.

Vous n’y êtes pas – du reste, vous n’avez pas vu le boudin en question non plus, alors …

 

Le cheveu plat et pas franchement net, l’œil triste, la démarche traînante, le maquillage qui coule.

Pardon ? Il ne coule pas ? C’est normal tout ce noir autour des yeux ? Ah bon ! 

Tiens, j’ai dû louper une étape. Excuse-moi mon chéri.

 

Et le jeans taille hyper basse pour un boudin, j’ai quand même des doutes.

Que je n’ai pas le ventre super plat après deux grossesses, personne ne pourrait me le reprocher.

Mais chez la demoiselle, cela frise le surréalisme.

 

Attendez, je reprends : le cheveu plat, le maquillage qui coule… vous revenez de la piscine et elle a oublié d’enlever sa bouée ou quoi ?

Elle est comique la pipette ! Ce n’est pas une pipette mais un piercing ? Okééééééééé !

Elle en a ailleurs aussi ? Dans la langue ! Oui. C’est une excellente idée ça.

 

 

Tant qu’on y est, un petit tatouage également pour parachever l’oeuvre ?

Non ! Aaaaaaaaaaaah, mais elle est bien cette petite finalement.

Et elle s’appelle comment cette fraîche jeune fille ?

Maïté !

Stop !

 

Je pars en courant pour pleurer, pour rire ou encore pour pleurer de rire – j’aviserai après avoir fait quatre fois le tour du jardin de ton père mon amour, parce que j’ai besoin de me dépenser et en vitesse en plus!

 

Moi qui rêvais d’une petite poulette toute fraîche, l’œil pétillant et malicieux (enfin, pas trop quand même), d’une petite Kimounette … tu sais, ta fiancée quand tu étais tout petit ?

 

Bardaf, c’est l’embardée comme disait l’autre !

Je me retrouve face à un spécimen du type troisième millénaire post Mad Max.

 

Qu’est ce que j’ai raté ?

En fait, rien. J’ai tout bon.

J’ai fait ce que j’ai pu, je t’ai élevé du mieux que je le pouvais.

Je t’ai donné tout mon amour, toute ma tendresse, toute mon attention.

Je t’ai veillé, soigné, cajolé … mais comme le disait Khalil Gibran : « …Vos enfants ne sont pas vos enfants. …Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas ».

 

OK Khalil, il ne m’appartient pas.

Mais il n’a que 16 ans aussi, et il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Or, mon fils a oublié de l’être. Me voilà rassurée !

… et avec ou sans bouée, je t’aime, petit imbécile !

 

11:33 Écrit par Marivic | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

et oui... l'adolescence...un dur moment à passer pour nous parents!

Écrit par : Angel Sweeteyes | 10/03/2006

Merci et fais ça bien! Merci d'avoir pensé à moi, Vicky!
Je te souhaite de te faire une meute de potes via ton blog.
Garde le cap et le taux de concentration en fiel, ça devrait le faire!
;o)

Écrit par : patricia | 12/03/2006

Le Flamand… Tu me diras: quoi de plus normal pour une jeune fille qui étudie et habite en Flandres, que de se trouver un "copain" flamand... O.K.
Mais il y a Flamand et flamand.....
Ici, à Knokke , presque tout le monde est trilingue, oui, l'anglais est trés en vogue car tous les films ciné et télé et les chansons sont en Anglais. Ma fille est Parfaite trilingue, ayant été en maternelle aux USA, Français à la maison et ses humanités en Flamand.
DONC, ma fille est trés jolie, trés intelligente, trés ambitieuse et c'est Ma fille.

Voilà t'y pas qu'elle m'a tramené le " Flamand de chez Flamand....et flamingand de chez flamingant!!! un ket qui vient de s'installer depuis 2 ans à Knokke , venant d'un patelin inconnu du Bon Dieu, beau comme un Dieu et Con comme la Lune (pardon pour la Lune). Il ne sais même pas où se trouve N.Y. alors que ma fille avait ses habitudes au resto-tournant de l'ex-WTC, et allait grimper à la statue de la Liberté avec son école chaque semaine..
.
BON ce n'est pas banal évidemment , mais comment elle peut supporter cette NON-culture je n'y comprends rien. J'ai voulu leur offrir un mini-trip à Bruxelles: deux jours à Noël avec chambre de luxe au Radisson: panique dans la demeure, il n'est jamais allé plus loin que Bruges...


Et MOI dans tout ça??? je supporte,ma chérie, je mords sur ma chique à me craquer les dents, en 17 mois de relation , il ne m'a jamais dit que 2 mots/jour avec un sourire ravageur: Bonjour-Aurevoir :-o))).un effort, tu me diras, sauf que je dois me le farcir le week -end au matin (vers 14h30) et le soir (x h a.m) quand il disparait dans la chambre de MA FILLE, et je squatte illico la boite de Valium's et je mets mes boules Quies.


Et je supporte, car autrement, si je ne suis pas sage... punition suprême: ELLE va dormir dans SON" squatt" un ou deux jours, elle rentre juste pour son linge sale vers 18 h et pour un gros bisou qui me fait tout oublier.


Ah! Marivic, Courage, il n'a que 16 ans, ton ado, ce sera mieux-pire à 18 ans!!!


J'ai oublié de te dire, ma fille va commencer l'Univ. (Logistique pour le port de Zeebruges )"et lui ... il est Docker!!!

Mais, tu sais, Maman, ça gagne plein de sous, un Docker... c'est vrai de vrai en plus!


Je t'aime, ma fille!

Écrit par : BEE | 13/03/2006

Les commentaires sont fermés.